Le classique caribéen d’Annick Ozier-Lafontaine

Aujourd’hui FOCUS sur une artiste que j’admire et que je connais très bien : Annick Ozier-Lafontaine. Elle fait actuellement la promotion de son prochain concert à Metz et elle a bien voulu répondre à mes questions.

Annick, quels sont les artistes qui t’inspirent ?

Ludovico Einaudi. J’admire les compositeurs de musique de film comme Vladimir Cosma, Enio Moricone et j’écoute également parfois de la musique gitane.

Tu as depuis peu donné un nouveau souffle à ta musique, peux tu parler des derniers morceaux que tu as composés, quel message souhaites tu transmettre à travers eux?

Le message est que le vrai trésor est là où se trouve l’amour, l’autre message est que nous sommes grâce à la Nature entourés de magie et qu’il faudrait regarder ce qui nous entoure avec plus de respect.

Nous nous connaissons très bien puisque tu as été mon professeur  de piano pendant plusieurs années. Tu continues de travailler avec les enfants et les ados, quels retours as tu sur ta musique de la part de la jeune génération?

Mes élèves m’ont toujours beaucoup apporté, et même plus que je leur apporte. Ils me donnent l’envie de me surpasser et de composer encore et encore, car ils aiment et s’approprient mes musiques. J’ai toujours reçu beaucoup d’affection et d’admiration de leur part, mais en fait c’est eux que j’admire et leur acharnement à faire toujours mieux. Je leur transmets juste ma passion pour le piano, cet instrument qui me permet, et ceci depuis toujours, de m’évader de ce monde de fous.

 J’imagine que tu souhaiterais toucher d’avantage de public mais il est vrai que la musique populaire empêche parfois d’autres d’avoir une bonne visibilité, as tu des idées pour te faire connaitre? Es tu présente sur les réseaux sociaux? Où peut on trouver ta musique sur internet?

Oui, Je suis présente sur les réseaux sociaux timidement,  certes, mais tout de même présente.

L’année dernière tu as participé au festival Outre-mer de Bourgogne, et en Mai prochain tu seras en Lorraine. Souhaites tu te produire en dehors de Martinique un peu plus souvent?

J’aimerais bien me produire ailleurs bien sûr, mais c’est très difficile en autoproduction.

 Le concert des outre-mers en Bourgogne a certes été très bien accueilli, cependant,  à part de bonnes critiques, je n’ai pour le moment pas eu de retombées.
En mai prochain je participe au Printemps afro-créole de Lorraine. J’espère y rencontrer un public accueillant.
Je laisse les lecteurs découvrir la vidéo de promotion de ce concert.
Plus d’infos sur la page Facebook d’Annick juste ici : https://www.facebook.com/annick.ozierlafontaine

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *